notre premier journal est enfin né

Publié le par Lucie et les cybermamys

Enfin, il est né, dans la joie et la bonne humeur. C'est notre premier journal

 


Et voila ! ... il est né notre premier "bébé", notre numéro 1. L'accouchement s'est passé sans douleur.

On l'a nommé "Au fil des jours". Il paraîtra tous les trimestres.

C'est notre journal, avec nos idées, nos souvenirs, nos coups de coeur.

Il est entièrement composé par nous, au cours de réunions de groupe, à l'intérieur ou au soleil dans le jardin. Nous choisissons les thèmes 






































 

Dans ce premier exemplaire, nous avons souhaité aborder les élections présidentielles et notamment la possibilité d'une femme en tant que Présidente de la république. Les réponses ont été pour le moins très surprenantes. Voici quelques réflexions :

*
Les hommes :
- Après tout pourquoi pas !  - Il vaudrait mieux qu'elle ne soit pas mariée !      - Il y a des femmes qui ont autant de charisme qu'un homme, voire plus !      - Une femme à la tête d'un pays, ce n'est pas possible !
 
*
Les femmes :
- Ah non ! une femme doit s'occuper de sa famille !      - Il vaut mieux que ce soit un homme et  un vrai de vrai, et on demande à voir !!          - Un homme a plus d'autorité par rapport aux autres pays !         - En cas de guerre, il vaut mieux un homme .... pas d'hésitation pour prendre une décision !          - Les femmes se laissent moins influencer que les hommes !
- Pour les gros problèmes, les femmes ne sont pas capables !       -Il y a trop de candidats, on n'y comprend rien, moi aussi je vais me présenter alors !

A la question, voulez-vous voter ? la réponse, à la majorité : "bien sûr, c'est important, après tout ce qu'on a fait pour obtenir ce droit de vote "

Ces réflexions sont surprenantes et nous ont aussi parfois bien fait rire.


Nous vous faisons partager quelques uns de nos souvenirs


Dans chaque exemplaire de notre journal, un ou une de nos amis(es) racontera son métier ou une histoire marquante de sa vie. Cette fois, c'est la vie et la carrière d'une institutrice :

"Je suis sortie de l'Ecole Normale du Puy en Velay après trois années d'études après le baccalauréat. Nous n'étions pas nommés forcément où nous le voulions. On nous envoyait dans "les petits patelins".
J'ai été nommée à Fresnay La Cuche dans une classe unique où je devais à la fois apprendre à lire aux plus petits et préparer les grands au certificat d'études.
Le métier était très dur. Je suis restée deux ans dans cette école. Ce qui était difficile, c'était que j'étais une enseignante laïque et que ce n'était pas bien vu, car c'était le curé du village qui commandait. Il disait que j'étais l'envoyée du diable ! Il y avait des pétitions contre moi pour me faire partir. On racontait partout que je voyais des garçons la nuit. Ce n'était pas vrai, puisque je rentrais chez mes parents tous les soirs. Tout ça pour me faire partir. De plus, les plus grands étaient mal élevés : pour dire "oui", ils répondaient "yo" puis lorsque je leur posais une question ils me répondaient "tu m'emmerdes".

J'étais malheureuse alors mes parents m'ont fait partir et je suis allée travailler à Firminy-Vert où j'ai enseigné jusqu'à la retraite,  tous les cours de la maternelle au certificat d'étude.

Après, j'ai  été directrice. J'ai enseigné en CP. je leur apprenais à lire avec la méthode syllabique.

J'aimais bien mon métier. L'école, aujourd'hui, ce n'est plus pareil."

 

Le coin des poètes

 

Certains  s'adonnent avec plaisir à la poésie. Voici un petit poème que plusieurs ont écrit pour la fête des grand-mères.


Bonne maman d'antan,

                                   Grand-mère,

                                                     Mamita,

                                                               Mémé,

 

Ou super-mamie d'aujourd'hui.

Quel que soit le nom qu'on te donne

Tu entres dans la ronde

De toutes les grands-mères du monde

Tu es l'odeur de mon enfance

Toujours prête à mettre les petits plats dans les grands

Quand tu me faisais cuire dans le fourneau le plat au four parfumé au thym !

Toujours prête à nous consoler et essuyer nos larmes avec ton mouchoir imprégné de lavande

Toujours prête à nous amuser, à rire, à danser et nous rassembler avec ton sourire et tes yeux malicieux.

J'ai encore dans mon coeur ce parfum de bonheur.

"De mon temps..." disais-tu souvent

Et bien Grand-maman, c'est moi qui le dis maintenant.


 


Commenter cet article

@lain 26/02/2008 13:25

Bonjour à toutes les mamies, j'espère que vous vous portez toutes bien !!Cette idée de journal est géniale, écrivez encore et faites profiter les jeunes de votre expérience.Je viens d'essayer de trouver la fête des citrons à Menton et je n'ai rien vu en mars/avril 2007.Pour faciliter la recherche ce serait bien de mettre le module "recherche".Je vous fait plein de gros bisous@lain

Lilou 06/06/2007 15:51

Je farfouille afin de découvrie tout ce que je n'ai pas encore vu
bonne journée
 

glomet janine 26/05/2007 09:22

bravo les cybermamies! amitiées .

bellelurette 09/05/2007 16:38

Rebonjour les cybermamys, je vous ai effectivement fait un peu de pub sur mon blog, il vous suffit de cliquer sur le lien souligné ci-dessous et vous verrez mon article : le blog de bellelurette

cathy 09/05/2007 15:21

Bonjour !
Je vous découvre suite à la publicité que Belle Lurette a mis sur son blog. Vous êtes absolument fantastiques !! Vous vous débrouillez super bien, je suis épatée. Continuez surtout à nous transmettre votre bonne humeur et vos charmantes histoires !
A très bientôt et prenez bien soin de vous!
Bien amicalement